Etudes scientifiques bizarre : coup de gueule

Je suis tombé le 12 septembre dernier sur une énième étude à la con qui faisait état de l’observation suivante:

Il existe un lien entre la taille des testicules et l’implication du père

Alors avant que tu penses que je suis vexé chafouin, que je me mets en boule tel le hérisson agressé, que je ne veux pas voir la réalité en face et qu’après tout ce ne sont pas les plus grandes oreilles qui entendent le mieux, VOILA, j’en ai ras le derche de ces études pseudo scientifiques qui, au delà de ne servir à rien, conforte les uns et les autres dans leurs idées préconçues que l’homme n’est définitivement pas fait pour s’occuper de ces enfants (d’ailleurs si ces scientifiques sont vraiment intéressés par des questions à la con, je les encourage à étudier mon blog pour voir si cette phrase ne serait pas la plus longue que j’ai écrite en deux ans, ce qui ferait potentiellement de moi un pervers sexuel ou un violeur de chien).

Observation

J’imagine la scène.

Étape 1 : Tu mets un échantillon représentatif de pères avec leur(s) gamin(s) et tu les observe. Deux heures se passent. Tu vas avoir ceux qui sont partis fumer des clopes et boire des bières et puis ceux qui sont à construire des châteaux et dessiner des bonhommes à quatre pattes avec leur bouts de choux.

Étape 2 : Tu me fais rentrer ce petit monde, tu colles les enfants à la sieste et tu les ranges deux files indiennes. Ceux qui foutent rien et les autres.

Étape 3 : Tu baisses leur pantalon et à l’aide d’un mètre de couturier,  rose de préférence, stéréotypes débiles obligent, tu vas mesurer la circonférence des deux testicules des intéressés. J’imagine que tu en établis une moyenne car, rendu à ce niveau d’étude, il n’y a pas de place à l’approximation.

 

Étape 4 : l’analyse. Comme par hasard, les scientifiques découvrent que les papas qui fumaient des clopes et buvaient des bières en discutant du match  du week-end dernier avaient des testicules plus grosses que les autres, qui s’occupaient de leurs enfants.

Normal !

Je précise un détail important, cette étude a été menée sur un échantillon représentatif de la population mondiale soit 70 hommes, pères d’enfants âgé de 1 à 2 ans. D’après mes calcul, l’échantillon représenterait 35 % de la population concernée sur terre. Une étude qui ne peut donc que recevoir toute ta crédibilité.

 

 

Be the first to comment on "Etudes scientifiques bizarre : coup de gueule"

Leave a comment